Réussissez dans l'immobilier !
24 mai

Si vous ouvrez une franchise en immobilier, faites le point avec vos clients sur les conditions de plantation !

Maison Bretonne

Si vous ouvrez une franchise en immobilier, vous aurez fort à faire. Un agent immobilier est le professionnel le mieux placé pour guider et conseiller vendeurs et acheteurs… Évidemment, il y a les questions juridiques, techniques… Mais pourquoi ne pas aller un peu plus loin ? Parfois, certains acheteurs sont très friands de conseils pratiques. Et si votre implication dans leurs projets faisait pencher la balance en votre faveur…
C’est la pleine saison des plantations. Le printemps, c’est l’occasion de fleurir son jardin. Mais beaucoup d’acheteurs, surtout lorsqu’ils investissement pour la première fois dans une maison, mitoyenne ou non, ne sont pas très au fait des règles concernant les plantations. Bien sûr, la loi autorise un propriétaire à choisir et à planter librement ses arbres et ses arbustes, en revanche, elle ne tolère pas qu’il les plante n’importe où. Surtout s’ils sont massifs et imposants !

À deux 2 mètres de la clôture
Si un acheteur veut planter dans son jardin un arbre destiné à l’âge adulte à dépasser 2 mètres de haut, mieux vaut, si vous ouvrez une franchise en immobilier, lui recommander de respecter les distances obligatoires, à savoir à au moins 2 mètres de la haie du voisin. Sinon, il pourrait y avoir certaines frictions et l’acheteur pourrait ne pas être totalement satisfait du bien immobilier qu’il vous a acheté !

À noter : pour les arbustes qui ne pousseront pas plus haut que 2 m, il est possible de les planter à 50 centimètres de la clôture du voisin. Si les plantations de votre client ne respectent pas les distances légales, le voisin pourra exiger, via le tribunal, qu’elles soient arrachées ou réduites à la hauteur légale :
• à moins que ces plantations, situées à moins de 0,5 mètre de la limite de propriété, existent depuis au moins 30 ans ;
• à moins que ces plantations, situées entre 0,5 mètre et 2 mètres de la limite de propriété, dépassent 2 mètres de hauteur depuis au moins 30 ans.

O.D. / Bazikpress © Studio M

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée